Jean-Luc raconte...

Publié le par Cap Odyssée le Blog

• Jean-Luc

Salut à tous, c’est au tour du seul toulousain à bord de vous écrire quelques nouvelles, comme il se doit, chacun d’entre nous s’acquitte chaque semaine d’un petit tour d’horizon de la journée, rude entreprise car trouver le temps pour écrire ces quelques lignes ne m’a pas été facile (les joutnées sont bien remplies).

Il est 23H15, je suis au quart avec fred et je dois penser à faire ma fournée de brioches : une normale pour l’équipage ainsi qu’une spéciale: ma spéciale, à forte densité nutritionnelle, pour les filles (j’y mets toujours du chocolat et d’autres substances licites!). Pas facile de nourrir pluriquotidiennement tout ce petit monde, mais les ressources alimentaires ne manquent pas à bord et la table est plutôt accueillante (d’après les convives).

Aujourd’hui a été un jour calme sans vent, sans courant, ou si peu. Où es-tu gulf stream tant et tant de fois espéré (d’aprés Eric Orsenna qui a consulté pas mal d’éminents spécialistes du phénomène, et bien, il ne serait pas forcément fidèle aux tracés proposés par les différentes cartes ). Nous sommes forcément devant un système non linéaire dont l’évolution est difficile à anticiper. Cela a forcément un lien avec le chaos qui résulte d’une instabilité congénitale des trajectoires décrivant la dynamique du système considéré dans son espace des phases, ce qui se traduit par une imprédictibilité à long terme, mais là, je m’égare…

Dans l’océan, il y a des dauphins (vous devez connaître flipper: et bien ce sont les mêmes!) qui entraînent à chaque apparition un mouvement de foule indescriptible vers le point du bâteau le plus proche de ces petits cétacés et une douce hystérie s’empare de l’homo océanis qui se met à siffler, chanter , éructer des onomatopées qui semblent attirer l’animal dixit Fred notre océanographe du bord qui communique avec eux jour et nuit (si,si elle me l’a confirmé). Les cinq semaines de mer commençcnt à avoir des effets plutôt étonnants sur le comportement de mes compagnons d’aventure…
J’ai même vu aujourd’hui Lucie, notre camerawomen, aligner hargneusement des séries de pompes sur le pont arrière; tout devient vraiment étrange…

Mais l’essentiel est préservé: nos trois championnes sont dans une super forme ( es petits problèmes musculo-articulaires sont malgré tout monnaie courante, qui s’en étonnerait, et l’ostéopathe (vote serviteur du soir) est souvent sollicité) et elles rament, rament, rament avec pugnacité vers la Corogne (là je dit n’importe quoi !), ou plus exactement, vers un petit port des landes du nom de Capbreton, vous connaissez sûrement…

Bonne fête à Dominique, le bonjour à toute la Françe, à Emeric (il se reconnaîtra), la bande de Barcus, Cathy, Gene, Vincent, Walter, Anto, etc…  et aux Toulousains que j’aime
adiooo (c’est du basque pour les néophytes)

Publié dans Aout Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article