Fred raconte...

Publié le par Cap Odyssée le Blog

Fred

138-P1000705
Il est 1heure du matin lorsque ma journée de prélèvement débute. Je lance mon filet à plancton à la mer pour capturer le zooplancton qui remonte à la surface la nuit pour se nourrir; je filtre de l’eau de mer avec un tamis à petite maille pour récupérer le phytoplancton en surface; je récupère aussi l’infiniment petit tels que les bactéries, le pico- et le nano- plancton et je conserve tout ce petit monde volé à l’océan dans des flacons formolés et lugolés, au froid ou au frais et à l’abri de la lumière. Je dois encore plonger ma sonde Sophia dans l’océan bleu nuit afin de récupérer les mesures de température, de salinité et de fluorescence. Je m’accorde à chaque prélèvement des observations du zooplancton et du phytoplancton récoltés. Ce soir, mes échantillons de zooplancton ne sont guère concentrés, comment expliquer cela? Nous sommes peut-être dans une zone pauvre en éléments nutritifs? L’analyse des échantillons à notre retour à terre nous apportera sûrement de nouvelles explications. En attendant, je dessine les espèces que j’observe, en notant bien leur couleur, leur forme, leur structure interne, leur mobilité,etc. C’est un travail un peu long mais je suis toujours présente pour mes rendez-vous avec l’océan, la nuit et le jour.

Il est 2 heures du matin et j’ai terminé mon travail nocturne. Je profite du calme à bord pour sortir contempler la lune et les étoiles. Ce soir, je vois la grande ourse, un bout de Cassiopée, de la petite ourse et j’aperçois Jupiter, la plus brillante dans le ciel, et bien d’autres constellations qu’Yves a eu la gentillesse de me montrer les rares nuits dégagées. Je réveille Yves pour qu’il reprenne mon quart et après une tisane et des discussions échangées, je file me reposer car mon prochain quart est dans 3 heures. Lucie dort à points fermés lorsque Yves la réveille, il doit être 2H30 et je ne dors toujours pas. Finalement je discute avec Lucie qui se prépare pour son quart et nous éclatons de rire ensemble. Lorsque je m’endors un peu plus tard, j’ai un large sourire.

A mon réveil, il est 5-6heures du matin et Lucie et Adrien tiennent bon la barre et le cap du bateau. Je demande la météo à Adrien qui me montre les cartes météo pour m’expliquer ce qui nous attend dans les jours qui arrivent. Il m’annonce que le soleil doit perdurer , et que le vent et la houle doivent diminuer: « hourra » , nous allons enfin nous reposer « un peu ». C’est un petit « Hourra » car nous savons que l’océan nous réserve des surprises et décide de la pluie et du beau temps. Je retrouve Jean Luc sur le pont, pas plus réveillé que moi, mais opérationnel toujours. Stéphanie rame près du bateau tandis que le soleil monte haut dans le ciel et nous réchauffe les cœurs. Il est 6 heures, je dois plonger ma sonde Sophia dans la mer. Stéphanie sourit en me voyant car elle a l’habitude de me voir avec la sonde dans mes bras à l’arrière du bateau, toujours en équilibre dans les vagues. C’est un rituel que j’effectue toutes les 4 heures. Cela me permet de voir en continu les changements locaux à la surface de la mer, dans les zones que nous traversons. Les filles sont en forme aujourd’hui, il fait soleil, la houle calme du matin s’est agrandie dans l’après midi, et malgré cela tout l’équipage a le sourire car il fait grand beau et c’est un luxe rare depuis notre départ de l’île Madame en Nouvelle Écosse. Yves m’annonce cette après-midi que nous passons au-dessus du mont Olympe qui se situe à -850 mètres sous nos pieds! Alors que nous traversons la dorsale atlantique en direction de Cap breton.

139-P1000702 
Jean Luc nettoie un poisson Empereur pêché avant hier et le perd à l’arrière du bateau par inadvertance! Fort heureusement, Adrien entend la canne à pêche à la tombée de la nuit et un nouveau poisson Empereur mord à l’hameçon et se constitue prisonnier. Cette fois-ci, Jean Luc ne perd pas des mains ce poisson préhistorique des grands fonds. Nous le dégusterons demain midi!

Publié dans Aout Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

robin 09/08/2009 14:35

pour Lucie de la part de Nono et Nanie : vous souhaitons beaucoup de courage pour la dernière moitié du parcours et félicitations pour la première manche !En attendant de visionner toute cette belle aventure bientôt BIZZZZZZZZ

Juncar stephane 08/08/2009 22:24

Salut ma steph c'est fanou juste te dire que c'est juste formidable ce que tu fais et que l'on suit ton parcours en famille Arthur te découvre et apprend le sport . J' espère que l'on se verra bientôt autour d'un bon repas tous réunis . Bon courage a toi et aux filles mucus a bientôt

larcebal 07/08/2009 22:24

comme j'aimerais être à votre place pour toutes ces recherches!c'est l'ex prof de bio qui rêve. Que le sourire reste longtemps pour toute l'équipe et à ma petite Alex, vite à Capbreton!Bises

gene 07/08/2009 22:08

Coucou Fred, contente de voir que tu es toujours aussi pédagogique dans tes explications, mais auras tu assez de flacons avec des prélévements toutes les 4 h????, il va en falloir une énorme quantité!!!!
L'empereur ne semble pas trés gros pour 8, vous allez fondre comme les filles!!!!!!!!
Espérons que le soleil qui a quitté Dax, sera présent au dessus de votre bateau pour vous permettre de reprendre quelques couleurs, le sourire, vous l'avez en permanence sur les lévres et dans votre coeur...
gros bisous et bonne continuation