Adrien raconte...

Publié le par Cap Odyssée le Blog

• Adrien

Il est 4 heure du matin, heure de bord. Nous avons poussé les relais jusqu’à 3h lorsque les conditions climatiques ne rendaient plus praticable l’océan. Notre route longe le chemin des dépressions qui naissent au sud du Groenland et depuis près d’une semaine nous subissons une alternance de fort coup de vent avec des jours d’accalmie dont nous gratifie l’anticyclone des Açores. Cette alternace freine notre progression aussi bien qu’elle fatigue l’équipe. Dès que nous le pouvons nous mettons planche et rameuse à l’eau pour avancer vers notre but: atteindre ensemble le port de Capbreton.

Aujourd’hui nous avons parcouru 49,2 milles en près de 24h. Le premier relais a été pris par Alex à 3h30 dans la nuit du 27 Juillet suivit de Flora puis de Stéphanie qui, rétablie de sa faiblesse physique, est remonté sur la planche à la fois sereine et prête à dévorer les milles nautiques (on ne change pas une nature aussi forte!), heureuse de pouvoir remonter sur la planche et de reprendre sa place au sein des relais de ses deux amis.

La journée était idéale. Dès l’aube le soleil est apparu, un vent faible de nord est a tourné sud ouest dans la matinée poussant gentiment les filles. Le calme et la chaleur. Nous en profitons pour sortir matelas, duvet, faire un brin de lessive, sécher les combinaisons, faire quelques réparations aérer au maximun l’atmosphère humide du bateau. Et les filles de tomber la combinaison pour le short et le lycra. Jean Luc en a profité pour poser sur les filles son capteur. Calculé sur un logiciel, ses capteurs renvoie des données sur les zones de pression durant l’effort. Jean-Luc vous en parlera plus longuement dans ses news.

Le calme avant la tempête. Connaissant ce dicton et surtout grace au fichier météo une depression suivait cette bulle anticyclonique. La décison a été prise de ramer jusqu’à ce que les conditions le permettent. Flora est sortie de l’eau il y a 1heure, me voisi à la veille jusqu’à l’aube prochain scruter l’état de la mer et prendre une décision sur le lancement ou non des relais. Demain est un autre jour…

Publié dans Juillet Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article