Flora raconte...

Publié le par Cap Odyssée le Blog

Flora :

Bientôt 3 semaines dans cette traversée de l’Atlantique et déjà quelques larmes, un fou rire et un premier coup de vent…
Après 2 nuits blanches et l’angoisse de ne pas pouvoir dormir, mon état psychique s’est retrouvé complètement bouleversé, ma tête tenait à peine sur mes épaules et dans ces moments là un rien suffit à tout faire basculer. Je décide donc de m’isoler et me reposer. Je me connais très bien maintenant, cela fait 25 ans que je me supporte et le sommeil dans ma carrière de sportive est une priorité. A bord nous avons seulement le sommeil et quelques compléments alimentaires comme moyen de récupération donc je veille à bien domir un minimum de 8H par jour et surtout ne pas oublier mes petits cachets, vitamines, protéines…
Les jours passent mais ne se ressemblent pas, mon plat préféré est devenu une grande assiette d’Ebly mélangé avec du jambon, fromage, ognion, choux rouge, et ketchup et mayo pour finir…bizzare bizzare…mais je ne m’en lasse pas et en redemande…
Lundi ce n’était pas trop mon jour, tout commence par une glissade dans l’escalier, bel hématome à la main et dans le dos…1 heure plus tard c’est dans l’eau que je tombe de ma planche…et pour finir je passe mon dernier relais de la journée à Steph, nous sommes toutes les 2 dans l’annexe prêtes à effectuer le changement, grosse houle, pas mal de vent et une déferlante plus tard nous nous retrouvons expulsées du kayak, j’arrive de justesse à récupérer la planche, l’annexe est déjà partie…Nuit noire, eau noire…en 2 secondes nous sommes remontées toutes les 2 sur la planche et là on explose de rire…le bateau mettra quelques minutes à faire demi tour, donc je vous laisse imaginer 2 patates sur une planche en train d’éviter de mettre les jambes dans l’eau…on ne sait pas ce qu’il y a dessous…Steph avait le camel bag avec des feux de signalement dessus donc pas trop de problèmes pour l’équipage pour nous repérer. Dur de s’endormir après une telle rigolade mais la fatigue gagne très vite.
Cette semaine nous avons enfin sorti nos petites mains des gants en néoprènes qui nous protégaient de l’eau froide et du vent. Quelle sensation ultime, l’eau qui s’écoule sous nos doigts, nos mains notre plus grande source de propulsion, sont maintenant à nues, il me tarde de pouvoir ramer en petit short de bain…
Petite annecdote, Steph aurait établi un premier contact avec son idole, Francis Cabrel…affaire à suivre…ici on parle déjà d’un futur duo…Elle révise ses textes…
Hier soir nous avons donc essuyé notre premier coup de vent, prévu aux alentours de 18h, nous avons pu ramer jusqu’à 22h…Alex va essuyer un grain et sur la fin de mon relais la rame devenait difficilement gérable et en quelques minutes le vent est monté d’un cran, des raffales à plus de 30 noeuds et la nuit tombante je décide de remonter à bord 30 min avant la fin de mon relais. Steph ne se mettra pas à l’eau bien entendu…donc cela sera du repos jusqu’au petit matin…Pas plus mal…
Encore quelques kilomètres et la moitié du parcours sera derrière nous…je ne rêve que d’un bon Steak/ Frites, une grasse mat et un massage…
Merci à tous pour vos messages de soutien…

Publié dans Juillet Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-Laure 27/07/2009 19:17

Coucou Flora, je t'envoie tous mes encouragements de Toulon!!!!Accroche toi, c'est génial ce que vous faites!bon courage à ttes les 3. A bientôt,
Marie-Laure Chatellier