Amarinage

Publié le par Cap Odyssée le Blog

Ils se sont arrêtés un peu dans la soirée pour que les filles prennent leurs marques et s’amarinent doucement.
Yves raconte que les conditions sont difficiles mais que cela devrait s’améliorer. La rame de nuit reste en effet compliquée car l’absence de repères visuels et la houle rendent les rameuses nauséeuses.
Lorsque le bateau a été joint par téléphone, soit vers 22 heures (heure française), Stéphanie se préparait pour repartir. Elles font désormais des essais sur les temps de rame pour s’adapter aux conditions et être le plus efficaces possible.
De l’avis général, l’ambiance à bord est toujours aussi chaleureuse et l’entraide solide.

Publié dans Juillet Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article