Le courier de la Nouvelle-Ecosse, du 29 mai 2009.

Publié le par Cap Odyssée le Blog




Le Courrier de la Nouvelle-Écosse Le vendredi 29 mai 2009
 
BAIE DES BOUDREAU, Isle-
Madame : À moins d’un mois
du départ de la traversée de
l’Atlantique à la force des bras
des trois athlètes françaises (Le
Courrier de la Nouvelle-Écosse
du 7 et du 21 novembre), nous
nous sommes entretenus avec
l’une d’elles, Alexandra Lux.
Rappelons auparavant que
les trois sauveteuses en mer
de formation Alexandra Lux,
Stéphanie Geyer-Barneix et
Flora Manciet veulent rallier
Cap-Breton en Nouvelle-Écosse
à Capbreton dans le sud-ouest
de la France sur une planche
de sauvetage en ramant avec
leurs bras.
 
Où en est votre préparation
physique?
Depuis le début de l’année
2009, nous avons fait deux
traversées test : l’une de quatre
jours entre les Sables d’Olonne et
Bordeaux et l’autre de cinq jours
entre Lorient et Saint-Jean-de-Luz.
Nous passons maintenant à des
sessions courtes de rame, c’est-àdire
d’une durée moyenne de deux
heures, mais plus fréquentes. Le
but est surtout de prendre du
plaisir tout en continuant notre
renforcement musculaire : nous
pratiquons des sports plus
ludiques à l’eau comme le surf
sans planche ou hors de l’eau
grâce à la pala (NDLR : variante
du fronton ou de la pelote basque
qui ressemble au tennis) qui nous
muscle les épaules et les bras
qui seront constamment sollicités
tout au long de la traversée.
 
Qu’en est-il de votre
alimentation?
Une diététicienne nous suit
maintenant pour optimiser notre
préparation. À la suite d’analyses
de sang, on a décelé un léger
manque en oligo-éléments donc
on essaie maintenant de combler
cette carence en mangeant tout
ce que l’on veut. Il nous faut à la
fois prendre du poids pour produire
certaines graisses bénéfi ques et
manger équilibré. Quand nous
serons à bord du bateau, nous
ne pourrons pas spécialement
avoir de légumes ou de fruits
frais donc ce sera compensé par
des compléments alimentaires.
Et sur la planche, nous devrons
boire une gourde de jus de citron
sucré qui nous évitera de nous
déshydrater.
 
Quelles sont les dernières
nouvelles?
Il y en a plusieurs. D’abord,
notre parrain du premier jour Yves
Parlier, navigateur chevronné,
sera à la barre de notre bateau
d’assistance. C’est une excellente
nouvelle pour toute l’équipe qui
pourra profi ter de son expérience
de la mer. Nous avons aussi la
chance de compter sur un nouveau
partenaire qui vient apposer son
nom à notre projet qui s’appelle
désormais UCAR - Cap-Odyssée.
Mes deux camarades ont aussi
eu l’occasion de rencontrer
l’ambassadeur du Canada à Paris.
Nous arrivons à Halifax le lundi
8 juin et une conférence de presse
devrait avoir lieu le 10. Ensuite,
notre bateau d’assistance et notre
matériel arriveront des Antilles le
15, suivis de notre parrain et
skippeur Yves Parlier. Afi n de
nous « amariner » et ainsi éviter
le mal de mer, nous gagnerons
la Baie des Boudreau à l’Isle-
Madame depuis Halifax. Puis,
nous profi terons de la meilleure
fenêtre météo aux alentours du
22 juin pour nous lancer sur
les flots et rejoindre « notre »
Capbreton dans les trois mois.
 
La semaine prochaine, nous
vous proposerons la suite de
l’entrevue qui traite de la
préparation mentale et matérielle
des sportives.
-Damien Douillard
 
Photo : Cathy Mazzer
De gauche à droite, Flora Manciet, Alexandra Lux
et Stéphanie Geyer-Barneix. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article