Lorient Saint Jean de Luz le Compte rendu...

Publié le par Cap Odyssée le Blog

nota court reportage hier sur fr3 aquitaine midi viser entre 15 et 16 minutes avant la perche ...
    http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=b33a_1214part1&video_number=0
bel article taper Sud Ouest landes..je vous le mettrais ce soir...
 
Flora : « les deux premiers relais se sont très bien passés, mais j’ai vite attrapé froid ainsi que le mal de mer, les jours 1 et 2 ont été extrêmement durs, je n’arrivais pas à manger ni à me réchauffer, le moral était au plus bas en plus nous n’avons pas beaucoup avancé, certains membres de l’équipage ont commencé à douter, cela n’a pas été mon cas… Ensuite j’ai vite commencé à prendre mes marques, les beaux jours sont revenus et la motivation aussi. Je suis très contente de ma première traversée avec les filles et il ne me tarde qu’une chose c’est d’embarquer pour la grande aventure ! »

 

Steph : « les premières heures de cette aventure ont été très difficiles. Mais ces épreuves nous ont renforcées notre volonté à  relever le grand défi et nous ont rapprochées avec les filles. Je suis très fière de mes partenaires et je suis très rassurée de notre capacité à résister a ces dures épreuves !!!

Il nous reste quelques temps avant la grande traversée et nous allons vraiment travailler pour tout faire pour réussir, grâce à  tous les bénévoles de l’association. Nous avons été agréablement surprises de voir que beaucoup de personnes nous ont témoigné leur soutien et je peux vous dire que c’est très important pour nous de savoir que vous croyez en nous, nous tacherons de ne pas vous décevoir… »

 

Alex : «Les deux premiers jours ont été très dur physiquement car j’ai eu le mal de mer et j’ai tenu mes relais en  ayant mangé au meilleur des cas une barre céréale !  Mais ça était dur aussi  psychologiquement car nous avons effectué que quelques kilomètres et je savais que j’allais être malade. Je ne savais pas si ça allait passer et je doutais de ma possibilité de tenir la distance… mais cette traversée m’a permis de me rassurer sur ce plan. Nous avons su rester solidaires toutes les 3 dans les moments difficiles et nous savons que nous ne lâcherons rien… Nous avons su que beaucoup de monde se tenait au courant de notre avancée et que beaucoup se sont inquiétés lorsque la balise ne fonctionnait plus. Nous allons travailler pour améliorer nos faiblesses et pour être au top physiquement et technologiquement pour juin. MERCI pour vos encouragements….»


 

Traversée Lorient-St Jean de Luz...par Alex Lux

 

 

Nous sommes parties lundi 13 avril à 11h15 de Lorient pour notre deuxième traversée test. Enfin  réunies toutes les 3 et prêtes à parcourir les 278 miles nautiques qui séparent Lorient de St Jean de Luz. Un bon test avant la grande aventure. Notre parrain, Yves Parlier n’a pas pu être des nôtres. Nous le regrettons.

 Nous avons embarqué sur un voilier Capbretonnais de 20m le « Topacio ». L’équipage était composé de 8 personnes : Yaya : capitaine du bateau, Totophe et Adrien : équipiers, Jean Luc : ostéo, Sandra : prof, et les 3 rameuses.

Le Début a été très difficile pour Flo, Alex et Sandra qui ont eu le mal de mer durant la première journée. Les conditions étaient très dures : houle de sud de 2-3m et vent de sud (de face) avec des rafales à plus de 20 nœuds. On avançait très doucement… 17 miles (30km) à peine la première journée. On a décidé après concertation avec tout l’équipage de s’arrêter à Belle île en mer pour la nuit. Une bonne nuit de repos pour reprendre des forces. On a relevé notre position GPS. Psychologiquement ce fut très difficile. On n’avançait pas …

On est reparti le lendemain du point GPS de la veille  encore nauséeuses pour certaines… mais très motivées, comme si nous avions une revanche à prendre !!!. on a commencé à prendre le rythme, les rotations s’enchaînaient. Nous avons eu des difficultés à nous alimenter à bord , on a grignoté quelques bouts de saucissons, gâteaux… l’équipe nous a chouchouté et nous a aidé à enfiler et enlever les combinaisons, les gants, chaussons . Les conditions se sont calmées un peu mais la nuit reste agitée. Nous avons décidé de diminuer le temps de rame la nuit à 1h30 : sachant que quand notre temps de rame diminuait notre temps de repos aussi !!!. Nous avons arrêté de ramer à 2h30 pour reprendre à 6h le lendemain. Cela a permis à l’équipage de se reposer car eux aussi était sur le pont durant tout notre temps de rame.

 

Ramer lorsqu’il fait  nuit noire est magnifique mais c’est très dur car on ne voit pas la houle, ce qui nous redonne le mal de mer. Du coup on doit rester allongées pour ne pas perdre l’équilibre.

Les conditions de mer s’améliorent progressivement et nous avons de belles journées de rame. Nous avons rencontré des dauphins le 3ème jour. Steph a voulu les approcher du coup ils ont eu peur !! Un dauphin est revenu plus tard et il  est passé sous la planche d’Alex.

 Nous avons eu un problème avec la dérive de notre planche, nous avons essayé de la réparer sans succès. Nous avons donc changé de planche et avons pris la 12 pieds au cours de cette 3ème journée. Les jours suivants s’enchaînent et nous réussissons à tenir un bon rythme de rame. Nous faisons entre 55 et 60 miles par jour (environ 110 km). Les bras deviennent lourds et les courbatures s’installent. Jean luc nous manipule de temps en temps pour essayer de nous soulager un peu.

Au fur et à mesure de l’avance de cette traversée nous arrivions de mieux en mieux à appréhender les relais le milieu la rame de nuit etc… l’adaptation certainement !

Dès que nous sommes arrivées à hauteur des Landes l’objectif se rapprochait et nous étions très contentes.

Enfin, le samedi 18 avril, nous arrivons dans la baie de St Jean de luz à 14h25.

 Nous sommes accueillies par les élus locaux. , familles, amis, partenaires… nous sommes tellement heureuses d’être arrivées au bout et d’avoir atteint notre objectif ! les moments difficiles s’estompent et laissent place à la joie !

 

Nous voulions faire cette traversée pour essayer le matériel, notamment de sécurité : jumelles à infra rouge, combi, vivre etc….Certains points restent à améliorer, entre autre l’utilisation de balise de localisation. C’est aussi pour cette raison que cette traversée est bénéfique, pour se rendre compte des points à améliorer. Tout va être mis en œuvre pour être opérationnel en juin !

nous sommes très heureuses d’avoir réussies ce premier challenge. Ca n’a pas été facile, on le savait et on a su rester concentrées sur notre objectif. Nous nous sommes soutenues  dans les moments difficiles pour ne rien lâcher et nous savions que beaucoup de monde pensait à nous. Alors un grand MERCI à l’équipage et à tous pour votre soutien…  Ensemble, on va y arriver….

 

Publié dans Avril Actualite

Commenter cet article

Jean+François 20/04/2009 23:44

Il est certain que de faire le "bouchon" sur une planche ou sur un bateau par une mer croisée et à 2 ou 3 noeuds, ce n'est pas fait pour arranger le mal de mer...
Tout bon marin a vécu ce genre de mésaventure, et vous vous en etes parfaitement tirées grace à votre moral, votre soif de vaincre et votre volonté à faire aboutir ce projet.

Merci surtout à vous de nous faire rever et de nous prouver la confiance que nous vous portons et que vous meritez