Mémona pour marraine et Emeric d'Arcimoles Ambassadeur de Cap Odyssée

Publié le par Cap Odyssée le Blog

 Une Marraine pour le projet ...

Depuis quelques temps avec les filles nous recherchions une marraine pour être aux côtés de notre parrain ...
 
Ce matin nous (Alex, Walter, Gene et moi) sommes allés voir Mémona Hinterman journaliste reporter à france 3 qui demeure à Capbreton et vient de publier son second livre "quand nous étions innocents"..pour lui proposer ce rôle...
 
Amoureuse de Capbreton c' est une femme engagée, humble, passionnée par son métier et par l'océan: Mémona incare la féminité et le courage.
 
Trés touchée par cette proposition, elle remercie l'ensemble de l'équipe et se sent trés investie par ce rôle. 
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9mona_Hintermann
 
        Un Ambassadeur de choc..
 
Emeric d'Arcimoles Directeur Général Adjoint du groupe SAFRAN chargé du développement international, a accepté d'être notre ambassadeur : une évidence.

Emeric est au courant du projet depuis sa création et nous conseille régulièrement sur différents points.
A maintes reprises il est intervenu de manière efficace afin de nous aider dans diverses démarches et stratégies.
 
Passionné par le projet, il le fait découvrir et le défend au plus haut niveau.
 
Amoureux du Sud Ouest c'est un homme d'exeption avant tout investi dans les relations humaines. Il est à l'écoute des autres et son avis est un atout précieux. 
www.objectif-aquitaine.com/parlerdeux.asp?sX_Menu_selectedID=left_3F2BED7F&id=22&c=4 - 21k -

 

Merci à ces deux personnalités.
Tous Ensemble, nous allons vivre une aventure extraordinaire
.
 
 
 


Mémona et Lutz deux grands journalistes habitués des plages de Capbreton et d'Hossegor auteur du livre "quand nous étions innocents" ils racontent à quatre mains leur rencontre et les anecdotes de leur vie professionnelle...Mémona correspondante à l'étranger pour FR3 (et présentrice joker du journal de la 3) et Lutz correnspondant français pour le plus célèbre magazine européen Der Spiegel....

                                                      

“Le fait de me retrouver dans ma région d’origine me permet régulièrement, le week-end, de pouvoir oublier les  tensions de la semaine”




Commenter cet article